La télémédecine au secours de l’AVC

Dans la région, 13 000 personnes sont hospitalisées chaque année pour prise en charge d’un accident vasculaire cérébral (AVC). «  Il s’agit de la première cause de handicap non traumatique en France  », appuie l’Agence régionale de santé. C’est elle qui, avec la région Nord – Pas-de-Calais, a lancé en 2011 un projet innovant, unique en Europe, baptisé « Télé-AVC Artois-Hainaut » au sein des centres hospitaliers de Valenciennes, Lens et Maubeuge. Objectif : «  améliorer l’offre de soins en utilisant au mieux la ressource médicale  ». Depuis, Arras, Cambrai et Douai se sont, à leur tour, greffés au projet.

En Savoir plus